Les réparations en matière de serrurerie qui appartiennent aux locataires

La loi détermine qui du locataire ou du propriétaire doit régler la note en fonction des différents types de travaux. Alors que le propriétaire est tenu de délivrer un logement en bon état de réparation et un équipement en bon état de fonctionnement, qui doit payer dans le cadre d’un dépannage serrurerie ? Le locataire qui vit quotidiennement dans le logement ou alors le propriétaire du logement ?

Les différents types de dépannage serrurerie

Pour savoir s’il appartient au locataire de régler les travaux de serrurerie, il est primordial de savoir à quel type de travaux on fait référence : remplacement de serrure, graissage des gonds de portes et de serrures, l’ouverture d’une porte claquée, reproduction de clefs égarées ou cassées, installation d’une nouvelle porte… Toutes ces opérations ne peuvent être à la charge d’une seule et unique personne.

Les réparations qui doivent être payées par le locataire

L’article 6 de la loi du 6 juillet 1989 précise qu’il appartient au locataire de prendre à sa charge les réparations dites courantes ainsi que l’entretien de son logement. Le décret du 26 août 1987 prévoit la liste des réparations locatives. Cette liste n’est pas limitative.

Il revient au bailleur de faire un dépannage serrurerie une serrure si le matériel est vétuste. Cependant, si la serrure doit être remplacée à cause d’un défaut d’entretien de l’équipement ou d’une mauvaise utilisation de cette dernière par le locataire : le remplacement de la serrure incombe au locataire.
Il revient au locataire d’effectuer le remplacement de cylindre, l’ouverture de porte suite à une perte de clés ou à une porte claquée, le remplacement de petites pièces et le graissage de gonds. En effet, ces travaux de serrurerie sont des réparations courantes et d’entretien du logement.

Les exceptions au principe

Bien que les travaux d’entretien du logement doivent être effectués à la charge du locataire, il en est de même dans le cadre de logement de location non-meublée. Dans le cadre de logement de location non-meublée, les travaux d’entretien de serrurerie s’effectuent pour moitié à la charge du propriétaire et pour moitié à la charge du locataire.

Dans le cadre du dysfonctionnement de l’équipement de serrurerie : seul un professionnel peut se prononcer quant à la personne à qui incombe la charge des travaux. En effet, seul un professionnel peut expliquer l’origine du dysfonctionnement de la serrure : soit elle est liée à la vétusté de l’équipement : dans ce cas le bailleur devra prendre en charge les travaux de serrurerie, soit elle est liée à une mauvaise utilisation ou à un défaut d’entretien de la serrure.

Nos serruriers, dans le cadre de dépannage Lyon, seront en mesure de vous renseigner sur le type de dysfonctionnement de l’équipement.  Nous intervenons à toute heure pour un dépannage à Lyon.